Brillantissime journal d’un Coprod – Episode 2

Chers Coprods,

La semaine passée fut consacrée intégralement au quartier d’enfance de notre brillantissime réal, pour le plus grand plaisir des riverains et malgré l’important dispositif mis en place autour des lieux de tournage, qui a quelque peu perturbé la circulation des véhicules comme vous pouvez l’imaginer. Camions, rubalise de chantier, cônes de stationnement par dizaines, monumentaux monte-charges, matériel de tournage en tout genre, Brillantissime a pris une grande place dans ce très joli quartier.

Nous nous attendions à de nombreuses plaintes des riverains lorsque l’équipe Régie (dont je fais partie), chargée notamment de gérer la circulation et le contournement des rues, demanderait aux habitants du quartier de modifier un tantinet leurs habitudes, mais il en a été tout autrement. Dans l’ultra majorité, lorsque nous expliquions qu’il s’agissait là de la première réalisation de Michèle Laroque dans sa ville natale et son quartier d’enfance, tous se sont réjouis de notre présence et ont fait preuve de tolérance et de compréhension. Sourires et amabilité nous étaient rendus lorsque nous demandions aux gens de passer sur le trottoir d’en face ou aux voitures de stopper leur véhicule le temps d’une prise. À croire que citer le nom de Michèle suffit à adoucir chaque personne susceptible de se plaindre du petit désagrément que génère parfois le tournage d’un film !

L’appartement d’Angela, ainsi qu’un très joli parc situé au pied de ce dernier, furent les lieux de tournage de cette semaine. Les acteurs réquisitionnés étaient Michèle Laroque, sa fille Oriane Deschamps, sa maman Doïna Laroque, la blonde platine Rossy de Palma, Vantha Talisman, Julia Vignali, Arthur Jacquin et Pascal Elbé. Tous étaient emprunts du positivisme permanent de notre réal adorée et dont nous ne cesseront de vous parler tant il est le fil conducteur de ce tournage ! Et si je vous disais que malgré la quantité faramineuse de travail que nous avons eu, nous nous sommes franchement marrés ? J’imagine qu’au visionnage des vidéos de notre Clem nationale, vous n’aurez aucun mal à me croire. Avoir la chance de travailler sur Brillantissime, c’est se dire chaque week-end : « Vivement lundi matin » ! La réponse récurrente à la question : « Comment vas-tu ?« , à laquelle nous répliquons souvent : « Comme un lundi !« , prend un tout autre sens, je vous l’assure !

Pour vous donner une idée du temps consacré à une journée de tournage, sachez que pour que les équipes et acteurs soient prêts à tourner à 9h30 et terminent à 18h30 par exemple, bon nombre de personnes sont déjà au travail à 7h30, et les acteurs arrivent entre 1h et 2h avant le tournage pour passer au HMC (habillage, maquillage, coiffure). 1h de retard due à divers imprévus n’est pas rare, et dans ce cas, la fin de journée est annoncée vers 19h30. Les acteurs retournent ainsi au HMC pour se faire démaquiller et se changer, pendant que les techniciens et les auxiliaires régies démontent et rangent le matériel. S’il n’y a pas de changement de décor pour le lendemain, le travail des diverses équipes se termine en général une bonne heure après la fin de journée. Si le lieu de tournage est déplacé, alors 2, voire 3h leur sont nécessaires pour « cleaner » totalement les lieux. De grosses journée de travail pour tous donc, mais toujours dans état d’esprit de cohésion de groupe et d’entraide mutuelle, ce qui rend évidemment la tâche plus aisée. Voilà en gros le planning d’une bonne journée de tournage.

À bientôt chers Coprods, pour la suite du Brillantissime journal d’un Coprod, dans d’autres lieux et d’autres quartiers de cette belle ville de Nice !